Table des matières

9 0
Marketing viral sur Facebook [Étude de cas]: Comment une publication m'a apporté 1500 likes Facebook.

Marketing viral sur Facebook [Étude de cas]: Comment une publication m'a apporté 1500 likes Facebook.

On veut tous avoir plus d’engagements, plus de fans, plus de likes, plus de share, plus de…

Plus facile à dire qu’à faire! Les gens sur Facebook tendent à ne pas trop aimer les publications corporatives axées sur la vente. Publier sans cesse du contenu corpo, aseptisé et ennuyeux est la meilleure façon de faire pénaliser votre page dans l’algorithme Facebook.

Sur les médias sociaux, on doit changer notre angle. On doit s’adapter à notre public et créer du contenu qui colle et qui est « contagieux ». Comment faire? Utilisez la méthode SOUCHI pour créer votre stratégie de création de contenu.

Si vous l’avez manqué, voici le billet qui explique les 6 critères (SOUCHI) de la création de contenu viral.

C’est bien beau en théorie, mais je suis un gars qui aime bien l’application pratique! C’est pourquoi aujourd’hui on analyse comment une publication virale qui m’a apporté 1500 nouveaux « j’aime » en une semaine.

Comment cette publication virale m’a apporté 1500 likes Facebook en une semaine.

En 2012, je travaillais pour Collecte Pro, une coopérative de solidarité qui effectue la collecte des matières résiduelles. Mon patron s’appelait Yve. C’était un bonhomme près de la soixantaine, court sur pattes, un peu macho, mais super sympathique. Yve me rencontre et, après avoir entendu toutes les merveilles de Facebook, décide de créer une page d’entreprise.

J’explique tant bien que mal que Facebook n’est peut-être pas la plateforme idéale pour promouvoir une entreprise qui ramasse les déchets… Après longue discussion, il décide de me laisser prendre un autre angle, soit celle de la sensibilisation au problème de la gestion des déchets.

Selon moi, on peut rendre n’importe quoi intéressant. Cette fois-ci, j’ai eu un beau défi.

J’ai donc créé une petite page intitulée « réduisons nos déchets ». Au début, le ton était plutôt moralisateur. Je donnais des statistiques chocs, j’essayais de convaincre les gens en les sensibilisant aux réalités du problème de la gestion des déchets. J’ai très vite compris que les gens ne veulent pas prendre conscience du problème. Certains, oui… Mais pas la majorité. Marjorie, femme de 35 ans, mère de deux enfants, travaillant à temps plein comme infirmière n’en a rien à faire de savoir que nous produisons 13 millions de tonnes de déchets par ans. J’ai eu beau synthétiser l’information à l’aide d’infographies, ce n’était pas efficace.

Ça a été un fiasco. Pas d’engagement, pas de partage, pas de likes… J’ai donc changé de ton. J’ai dessiné une petite massicote rigolote : une poubelle qui déborde (wow…! Haha) avec un chat pris dans les débris (Rappelez-vous, les chats sont les rois du web « OMG IT’S SO CUTE »). Cette fois-ci, le ton général était plus humoristique, plus positif (sOucHi). 

Ma stratégie de publication a également changé, mes posts étaient principalement constitués de façons artistiques de recycler les choses qui nous entourent. La plupart de ces images étaient drôles ou surprenantes (SoucHi).

Après avoir amené la communauté à environ 500 abonnés, j’ai commencé à demander aux gens de m’envoyer le contenu qu’ils désiraient voir sur la page et j’ai été même jusqu’à nommer des créateurs de contenu.

C’est alors qu’un des créateurs de contenu a publié une image que je n’aimais pas particulièrement : 3 mecs sur une chaloupe faite en bouteille. Je trouve ça quand même drôle, mais la qualité de l’image est simplement affreuse.

Cela m’a amené à constater que ce qui est important pour nous ne l’est pas nécessairement pas pour notre public cible.

Voici l’image : 

La leçon ici est simple. Vos fans savent ce qu’ils veulent. Laissez-leur la chance de s’exprimer.

Regardez les statistiques :

viral post stats

Depuis le partage de cette image, les autres publications ont vu leurs taux de partage augmenter drastiquement. La page réduisons nos déchets avait monté considérablement dans Edge Rank, l’algorithme de Facebook.

Collecte Pro n’a pas continué à financer la gestion de la page et j’ai éventuellement cessé de l’alimenter par manque de temps. Toutefois il m’arrive encore parfois de publier… Je trouve ça dommage de laisser partir une communauté aussi engagée.

Et vous, que pensez-vous de cette publication? Est-ce que vous auriez pensé qu’elle serait devenue virale? Si vous avez également des exemples de publications virales, postez-les en commentaires! Je suis curieux d’en discuter avec vous.

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Inscris-toi maintenant pour avoir accès à tout mon contenu exclusif!

Tu as apprécié cet article?

Supporte ce blogue et aide-moi à en écrire plus en m'offrant un café!

M'OFFRIR UN CAFÉ

Tu veux aller plus loin?



J'offre des cours en ligne pour marketeurs et entrepreneurs!


Voir les formations

SUR LE BLOGUE

PLUS D'ARTICLES