Table des matières

69 1
Laisse ta marque: le guide définitif du personal branding.

Laisse ta marque: le guide définitif du personal branding.

Laisse ta marque

Ok...

Vous êtes présentement assis (confortablement j'espère), devant votre ordinateur, et vous être en train de lire un article qui parle de branding personnel.

Je ne sais pas pourquoi vous êtes en train de faire ça, mais je pense que le simple fait que vous êtes en train de le faire justifie qu'on passe une ou deux minutes à se demander pourquoi vous ne faites pas autre chose de plus productif.

D'où est venu votre désir de cliquer sur cet article? Pourquoi voulez-vous apprendre à avoir une meilleure image? Quelle importance apportez-vous à l'image?

Si vous lisez cet article, c'est parce que vous croyez qu'une bonne ou une meilleure image de marque va régler un problème ou remplir un désir que vous avez dans votre vie.

Demandez-vous, et soyez brutalement honnête, quel est ce désir?

Est-ce que c'est pour avoir plus de clients? Est-ce que c'est pour vous trouver un meilleur emploi? Est-ce que c'est pour être populaire? Est-ce que c'est pour faciliter vos rencontres?

La plupart du temps, la volonté de mieux se présenter nait du désir de plaire.

Plaire à vos prospects, plaire aux employeurs, plaire à vos amis, plaire aux gens qui vous attirent. En fait, vous voulez que les gens vous reconnaissent à votre juste valeur.

Est-ce que j'ai raison?

Dans cet article, vous allez apprendre comment définir et créer votre marque personnelle. Est-ce que cette marque va plaire? Je n'en ai aucune idée! Est-ce qu'elle va être efficace? Vous pouvez en être certain!

Ce processus se divise en 8 étapes.

La première est, bien sûr, de définir ce que représente une marque, histoire d'avoir une idée claire de ce qu'on tente d'accomplir.

Lors de la deuxième étape, vous allez définir vos buts et objectifs. Pourquoi voulez-vous une meilleure image de marque? À quoi ressemblera le succès? Etc.

La troisième étape consiste à définir à qui s'adresse votre image! À qui faut-il plaire? Peu importe l'image que vous projetez, il va toujours y avoir des gens qui n'aimeront pas votre image. Il faut donc être sans merci envers les gens qui n'ont pas d'importance, et accorder beaucoup d'attention aux gens qui en ont.

La quatrième  étape consiste à analyser l'image que vous avez projetée jusqu'à maintenant. Qu'est-ce que les gens pensent de vous? Est-ce consonant avec l'idée que vous vous faites de vous-même?

Cinquièmement, vous devez définir votre quête! Toutes les marques ont une mission, il va falloir définir la vôtre. Quels sont vos objectifs? Qu'est-ce qui est important (ou pas) pour vous?

La sixième étape consiste à tracer le chemin qui va vous permettre d'atteindre ces objectifs. Quelles sont les embuches? Quel "dragon" devrez-vous abattre pour accomplir votre quête?

Ensuite, vous devrez mettre des mots précis sur ce portrait que vous avez bâti de vous-même jusqu'à présent. Vous devrez illustrer à la fois d'où vous venez, où vous allez, et quel chemin parcourez-vous présentement. Vous allez créer votre trame narrative.

Une fois que vous aurez défini tout ça, il ne reste plus qu'à prendre les bons outils et laisser votre marque dans le monde. Je vais vous partager exactement ce que vous devez faire pour représenter votre marque adéquatement sur Internet.

Alors, qu'en pensez-vous? Êtes-vous prêts à redéfinir votre image?

Marque & branding personnel... Ça veut dire quoi exactement?

J'espère ne rien vous apprendre en vous disant ceci, mais les gens vous jugent.

Les gens vous jugent. Votre marque, c'est ce que les gens disent de vous lorsque vous avez le dos tourné.

Votre marque, c'est ce que les gens disent de vous lorsque vous avez le dos tourné.

Vous allez probablement vous sentir un peu mal de l'avouer, mais vous aussi, vous jugez les gens.

Probablement qu'une partie de vous est insultée en ce moment. Vous vous dites "Moi? Franchement, je ne juge pas les gens selon leur apparence!"

Vous n'avez pas à avoir honte, c'est parfaitement normal.

Notre cerveau scan rapidement les individus sans qu'on lui demande, et pour être plus efficace, il leur colle une étiquette. Cette étiquette, c'est une marque.

Mais si c'est parfaitement normal, alors pourquoi est-ce si mal vu en société?

Pour faire une réponse simple, disons seulement que nous sommes assez mauvais pour 1) attribuer les bonnes étiquettes et 2) projeter une étiquette qui correspond bien avec qui nous sommes réellement.

Le problème, ce n'est pas que les gens vous jugent. Le problème c'est que les gens vous jugent MAL!

Le problème n'est pas que les gens jugent, c'est qu'ils jugent mal.

Le problème n'est pas que les gens jugent, c'est qu'ils jugent mal.

Adresser ce problème en se concentrant sur le premier facteur, c'est se plaindre que les gens ne prennent pas le temps de s'asseoir avec vous pour discuter de vos croyances et valeurs avant de décider si vous en valez la peine ou pas.

Ce facteur est hors de votre contrôle, donc l'exercice est inutile et ultimement démoralisant.

Non seulement ça, mais c'est aussi très con.

Puisque l'attribution d'étiquette est systématique et hors de notre contrôle, la seule façon d'approcher cette problématique est en s'assurant de projeter une image qui colle bien à votre peau.

Votre objectif, c'est d'aider les gens à vous juger correctement.

L'objectif: aider les gens à vous juger correctement

L'objectif du self-branding, c'est d'aider les gens à vous juger correctement.

Pour ce faire, il faut commencer par définir et apporter une intention derrière l'image que vous voulez projeter. Ensuite, il faut observer et écouter son entourage pour comprendre comment les gens vous perçoivent.

La première étape est très difficile, parce qu'elle implique qu'il faut se poser des questions inconfortables: "qui suis-je", "pourquoi est-ce que je vie" et "qu'est-ce qui me rend unique".

La deuxième étape est également très difficile puisqu'elle demande d'écouter ce que les gens pensent de vous et de combattre notre instinct immédiat de juger le jugement qu'on vous a fait. C'est très difficile de se détacher émotivement de quelque chose d'aussi personnel que votre identité. Vous aurez envie de discarter tout ce qui ne renforce pas vos croyances. Et pourtant, c'est précisément cette dissonance qu'il faut écouter.

La première chose que vous allez réaliser dans ce processus, c'est qu'il existe un delta entre ce qu'on dit de vous et ce que vous aimeriez qu'on dise de vous.

Ce qu'on dit réellement de vous cs ce que vous voulez qu'on dise de vous.

Pour être capable de combler ce delta, vous devrez être honnête avec vous-même et réaliser que, même si les gens sont mauvais pour juger, il se peut tout de même qu'ils aient raison. Peu importe votre prise de vue, vous aurez toujours un angle mort.

Les gens vous jugent davantage sur ce que vous faites que sur ce que vous dites. Alors il se peut que vous pensiez d'une certaine façon, mais que vos actions reflètent de façon inconsciente d'autres croyances et d'autres valeurs.

Prenons un exemple un peu simpliste.

Si vous "dites" aux gens que votre santé est importante à vos yeux, mais que vous fumez, eh bien les gens vont conclure que votre santé n'est pas si importante que ça pour vous. Non seulement ça, mais ils vont également en retirer que vous êtes le genre de personne qui se ment à soi-même pour se sentir mieux.

La dissonance cognitive

Est-ce qu'ils ont tort?

La dissonance entre ce que vous dites et ce que vous faites incite la méfiance. C'est donc important dans votre discours d'être brutalement honnête sur qui vous êtes. Ceci n'est pas une pensée très attirante puisqu'on aime tous avoir l'air d'être un peu plus intéressant que ce qu'on ne l'est réellement. Et pour être capable d'avoir une marque authentique à qui vous êtes, vous devrez écouter les autres.

Cependant, ceci amène un certain paradoxe.

Pour être en mesure de bien projeter votre image de marque, vous devez avoir une certitude inébranlable derrière votre identité. Il ne doit pas y avoir d'hésitations dans votre message et vous devez avoir confiance en l'image que vous projetez. Donc, l'idée de laisser le jugement des autres affecter notre perception de soi est incompatible avec le fait d'être absolument convaincu de savoir qui nous sommes.

C'est là qu'un nouveau concept entre en jeu — la vulnérabilité.

S'il y a une leçon que j'ai apprise (à la dure) dans le peu d'expérience que mon jeune âge m'a permis d'acquérir, c'est qu'il faut se méfier de ce qui est trop beau pour être vrais.

Pour éliciter la confiance des gens, votre image doit être crédible. Pour être crédible, vous devez  être vulnérable.

Un être humain, ça possède une personnalité, ça possède des émotions.

Ces deux attributs ne sont pas vos ennemis, mais vos alliés. C'est ce qui va vous permettre de créer une histoire à laquelle les gens vont pouvoir s'identifier, c'est ce qui vous permet de projeter une image qui inspire.

Concrètement, qu'est-ce que ça veut dire? Ça veut dire que si vous êtes une personne de nature plutôt introspective qui est sensible à l'opinion des autres personnes, eh bien ça fait partit de vous. Ce n'est pas un défaut, c'est ce qui vous rend humain.

Assumez vos doutes, vos peurs et vos insécurités. Assumez vos talents, vos idées, vos ambitions et vos émotions. Assumez tout, car c'est la seule façon de projeter une image authentique, c'est la seule façon de projeter une certitude derrière qui vous êtes.

Définition

On a vu un peu les implications d'un bon brand, mais on n'a pas encore mis des mots concrets derrière ce que signifie le branding personel. Voici donc une petite définition:

L'action d'accorder une intention derrière l'image que l'on projette en tenant compte d'un public cible et d'un objectif.

Quel est l'objectif d'une bonne marque personnelle?

Comme j'ai mentionné au début de cet article, si vous voulez refaire votre image de marque, c'est bien sûr pour atteindre un objectif.

C'est important de mettre des mots tangibles sur cet objectif. Voulez-vous trouver un meilleur emploi? Voulez-vous être vu comme un expert dans votre domaine? Voulez-vous avoir plus de visibilité au sein de votre entreprise?

C'est important de bien définir ce que vous cherchez à atteindre comme objectif, puisque ça va grandement influencer la façon dont vous allez conter votre histoire, et à qui vous allez conter votre histoire.

Écrivez ce que vous voulez avoir en détail. Le montant du salaire visé, le titre de la position, les noms de quelques compagnies qui vous intéressent...

Bien sûr, cette description va grandement varier selon vos objectifs!

Comment définir son public cible?

Une fois que vous avez défini exactement l'objectif derrière cette démarche, il reste maintenant à établir un portrait type de la personne à qui vous voulez vous adresser.

Peu importe ce que vous allez dire, il va toujours avoir quelqu'un pour dire le contraire.

Même un blogue gratuit qui mise sur du contenu de qualité qui va en profondeur (comme le mien) a des haters. J'ai plein de gens qui se plaignent que le contenu est trop long! Mais quelqu'un qui n'apprécie pas ce genre d'article n'a rien à faire sur mon site, alors son opinion ne m'intéresse pas vraiment.

Plusieurs personnes me demandent quoi faire lorsqu'ils ont trop de désabonnement à leur infolettre. Je leur propose tous de mettre un petit sondage lorsque les gens se désabonnent pour voir pourquoi ils le font. Vous allez réaliser que la majeur partit des gens qui se désabonnent ne font même pas partit de votre public cible!

Juste pour rire, allez voir les réponses que je reçois! Les lignes 29 & 49 sont particulièrement drôles.

Bref, allez chercher de la rétroaction, mais avant de la prendre en compte, commencez par vous demander si cette personne fait partit de votre public cible!

Haters gonna hate! The interview

Pour définir votre public cible, vous devrez commencer par vous demander qui sont les personnes que vous devrez rejoindre pour atteindre vos objectifs. Habituellement,  2 types de personnes vont se trouver dans votre public cible:

La première catégorie de personne reste votre priorité! Il peut s'agir de votre patron actuel ou de votre futur patron ou encore de vos clients ou des clients potentiels de votre prochaine entreprise. Il se peut également qu'il s'agisse d'investisseurs ou de banquiers.

La deuxième catégorie de gens sont ceux qui ont le pouvoir d'influencer ceux qui vont vous rémunérer. Il peut s'agit de conférenciers, coach ou autres personnes d'influence dans le secteur.

Pour chaque catégorie, faites une description détaillée d'une personne type se trouvant dans cette catégorie. Décrivez son âge, son poste, ses occupations, ce qu'il lit, ce qu'il regardent. Décrivez la culture dans laquelle il ou elle se trouve. Parlez de ses motivations, de ses craintes et de ses ambitions.

Pour être capable d'influencer ces personnes, vous devrez les aider à atteindre leurs buts et objectifs. Vous pouvez faire un exercice d'empathie, mais la meilleure façon de faire reste à contacter un échantillon de personnes de chaque catégorie et d'avoir une conversation honnête avec eux sur leurs besoins, désirs et frustrations.

Ensuite, vous devrez faire un plan pour être en mesure de a) contacter ces gens, b) d'apporter de la valeur à ces gens.

Qui avez-vous été jusqu'à présent?

Une fois qu'on a une bonne idée de POURQUOI on veut avoir une meilleure image et à QUI s'adresse cette image, il faut faire un exercice d'humilité et essayer de comprendre l'image que vous projetez présentement.

C'est important de savoir que c'est normal qu'il y ait une différence entre votre image chez les gens qui vous connaissent depuis longtemps et chez un inconnu qui vient tout juste de vous rencontrer.

Lorsqu'on colle une étiquette à quelqu'un, notre inconsciemment cherche activement à valider cette étiquette. Ça veut dire que vous sélectionnez les mots, gestes ou comportements de la personne qui abondent dans ce sens alors que vous ignorez complètement tout le reste.

D'où l'importance de la première impression.

La première impression

La première impression détermine la lentille que les gens vont utiliser pour vous juger tout au long de votre vie.

Vous devez commencer à prendre conscience de l'identité que les gens autour de vous vous attribuent.

Voici  un exercice que vous pouvez faire.

Écrivez 3 affirmations sur vous même de qui vous êtes et ce que vous pensez qui vous représente bien.

Ensuite, allez voir un ami, un conjoint, un parent, une connaissance, un collègue et un patron. Dites-leur simplement que vous faites un exercice pour mieux définir votre image de marque sur Internet et demandez-leur d'écrire, comme vous l'avez fait, 3 affirmations sur vous.

Il se peut que vous ne soyez pas d'accord avec certaines affirmations, c'est important de les prendre en considération et d'y réfléchir avec sérieux. N'essayez pas de convaincre l'autre personne qu'elle a tort! Réalisez que vous projetez peut-être involontairement certaines choses dont vous n'avez pas encore conscience.

Ce n'est pas pour rien que les danseurs se pratiquent devant des miroirs et que les golfeurs filment leur swing. Ils ont besoin d'outils externes pour voir et analyser les éléments qui ont échappé à leur proprioception.

À cette étape, l'objectif est de créer un portrait de qui vous êtes et qui vous avez été ces dernières années.

Si ce portrait vous suffit, eh bien vous pouvez simplement passer à la dernière étape et répandre votre bonne nouvelle. Sinon, vous devrez corriger le tir et construire un nouveau portrait, un nouveau message, une nouvelle image.

Ce qui nous amène à la prochaine étape...

Que voulez-vous faire?

Pour être capable d'avoir un message intéressant, il faut avoir une "mission", une "quête".

Tout le monde aime les gens ambitieux, c'est pourquoi définir son objectif de vie de façon claire et précise est si puissant.

Par expérience, chaque fois que vous parlez de votre vision à quelqu'un, une petite partie de lui va souhaiter vous aider dans votre quête. J'ai reçu l'aide de nombreuses personnes ces dernières années et j'en suis extrêmement reconnaissant. Tout ça, parce que j'ai parlé très clairement de ma vision et des embuches que j'anticipais.

Pour vous aider à définir cette vision, cette quête, on va se questionner sur 3 éléments importants: votre quête, votre histoire et vos valeurs.

Votre quête peut être ennuyeuse, mais elle peut également être intéressante! Facebook, par exemple, a comme mission de connecter le 2/3 de la population mondiale qui n'a pas encore Internet. (internet.org)

Votre histoire peut être déjà-vu et cliché, mais elle peut également être inspirante. Je pense à Apple qui a été démarré par Jobs dans son garage.

Vos valeurs peuvent être symboliques, mais vous pouvez également les prendre à cœur. Tout le monde a comme "valeur" d'offrir un excellent service à la clientèle. Best Buy et Zappos ont pris ces valeurs et les ont transformées en actions.

Comment définir sa quête, sa mission?

Définir sa mission, c'est répondre à son "quoi?" et son "comment?".

The golden circle

La question que je me pose toujours, c'est :"À quoi est-ce je veux que mon œuvre ressemble dans 5 ans?"

J'emploie le mot "œuvre", non parce que je me considère comme un artiste, mais simplement parce que c'est la meilleure traduction disponible pour l'expression "body of work".

Tout le travail que vous effectuez s'accumule et bâtit quelque chose au fil du temps. À quoi voulez-vous que ce quelque chose ressemble?

Voulez-vous avoir vécu une série d'expérience intéressante? Aurez-vous créé un nombre X d'articles? Aidé un certain nombre de personnes?

Dans 5 ans, que voulez-vous avoir créé? Quel impact désirez-vous avoir eu? Quelle contribution voulez-vous apporter à la société?

À quoi votre oeuvre, l'accumulation de votre trafvail, va-t-elle ressembler dans 5 ans?

À quoi votre oeuvre va-t-elle ressembler dans 5 ans? #motivation

Et ce n'est pas obligé d'être altruiste! Chris Guillebeau avait comme objectif de visiter tous les 193 pays du monde avant d'avoir 35 ans. C'est complètement égoïste comme objectif, mais c'est quelque chose qui a réussit à inspirer des milliers de personnes!

Il se peut aussi que votre objectif se trouve au sein d'une compagnie. Peut-être désirez-vous être VP ou investisseur. L'important, c'est de décrire son objectif comme était quelque chose qui interpelle les gens d'une des deux façons suivantes :

A) C'est vraiment important ce qu'il veut accomplir (comme Facebook).

B) Wow! J'aimerais accomplir ça moi aussi (Chris Guillebeau).

Comment tirer profit de son passé?

Votre passé et les événements marquants de votre vie sont importants puisqu'ils permettent aux gens de s'identifier à vous.

Quelles sont les épreuves que vous avez eu à traverser? Quels "dragons" avez-vous eu à abattre? Quels sont vos moments forts? Quels sont vos moments faibles?

Donner un background sur votre histoire permet aux gens de comprendre le "pourquoi?" derrière ce que vous faites, ça permet aux gens d'avoir de l'empathie.

Quelle est votre histoire?

Voici l'exemple d'un entrepreneur avec, et sans, son histoire.

Sans histoire:

Lewis Howes aide des milliers de personnes à accomplir leur rêve et vivre de leur passion à travers ses conférences, son livre et ses cours en ligne.

Avec Histoire:

Lewis Howes était un athlète de football professionnel plein de potentiel. Il détient le record du joueur ayant avancé le plus de verges en une seule partie. Tout le monde le voyait comme la prochaine recrue vedette de la NFL. Cependant, lors de son deuxième match, alors que Lewis Howes tentait d'attraper une passe, il entre en collision avec le mur et brise son poignet. Il avait toujours espoir de se faire recruter et continua à jouer toute la saison malgré son poignet cassé. À la fin de la saison, il a reçu une chirurgie qui a définitivement mis un stop à sa carrière de footballeur professionnel.

Après avoir passé un an à faire le légume dépressif sur le divan de sa sœur, il a décidé de reprendre sa vie en main et de lancer une entreprise sur le web.

Il y a peu de temps, ses efforts ont été soulignés par Barak Obama qui l'a nommé parmi les 100 meilleurs entrepreneurs sous 30 ans.

Aujourd'hui, il aide des milliers de personnes à accomplir leur rêve et vivre de leur passion à travers ses conférences, son livre et ses cours en ligne.

Comment construire son histoire?

Lorsque vous allez voir un film au cinéma, la première chose que vous allez voir, c'est le personnage principal qui sauve un petit chat dans un arbre.

L'importance de la sympathie et l'empathie dans le storytelling.

C'est une simple métaphore pour dire qu'au début de l'histoire, c'est important d'avoir la sympathie des gens. Que ce soit en démontrant le personnage principal comme étant quelqu'un de particulièrement bon, drôle ou ayant vécu des situations injustes.

Dans le cas de Lewis Howes, il va chercher la sympathie des gens en démontrant qu'il avait un rêve et que ce rêve est devenu impossible du jour au lendemain. Il a utilisé cette embuche pour se réinventer.

Pour bâtir votre histoire, faites une liste des évènements marquants et des choses que vous seul, ou très peu d'autres personnes pouvez dire.

Ensuite, faites une progression logique à travers le temps. Notre attention n'est pas attirée vers les choses statiques, elle est attirée vers les choses en mouvement. Ne décrivez pas une image de qui vous êtes présentement, mais plutôt un film présentant l'évolution de votre mission jusqu'à aujourd'hui avant de la projeter dans le futur.

Comment définir des valeurs qui ont un impact?

Finalement, votre objectif et votre mission doivent être soutenus par un ensemble de valeur et de croyances.

Comment définir ses valeurs?

Et vos croyances doivent être explicitées d'une façon à rejoindre les gens. Je vais donner un exemple...

J'ai été dans un fast-food l'autre jour, je ne le nommerai pas pour être méchant. Donc, juste à côté du Colonel Sanders, en arrière du comptoir, il y avait une affiche écrite en Comic Sans. L'affiche était adressée aux employés et ça disait quelque chose comme: "Est-ce que la commande est complète? Rapide, sympathique et toujours fiable! Êtes-vous fier du travail que vous accomplissez?"

Quand j'ai vu ça, je me suis dit WOW. C'est ÇA le discours, la narrative que le manager veut donner à ses employés pour les rendre fiers et productifs? Voyons donc, personne ne va se rallier à un message comme ça.

Définir sa trame narrative

Un meilleur exemple serait de dire à ses employés de se rappeler que chaque personne de l'autre côté du comptoir a travaillé vraiment dur pour leur argent. Et qu'ils méritent, ils MÉRITENT, cette nourriture. Et parfois, c'est la seule nourriture qu'ils ont parce que c'est la seule nourriture qu'ils peuvent se permettre. Donc à chaque plat que vous servez, rappelez-vous que la personne de l'autre côté du comptoir est importante. Peut-être pas pour vous, peut-être pas pour moi, mais pour eux, pour leurs amis, pour leur famille. Cette personne est importante, alors donnez votre meilleur et servez cette personne du mieux que vous pouvez.

Vous n'avez pas besoin de vouloir changer le monde comme Facebook pour avoir des valeurs inspirantes.

Votre mission peut être justifiée par un idéal plus grand que vous, autant qu'elle peut être centrée sur vos clients et leurs désirs, besoins et frustrations.

Qui voulez-vous être?

Pour compléter votre quête, vous aurez certaines actions à prendre, certains talents à acquérir et certaines personnes à rencontrer.

Qui voulez-vous être?

Vous devez donc faire l'exercice du 10/10/10.

Prenez une feuille de papier et écrivez 10 choses que vous voulez apprendre d'ici 5 ans. Il peut s'agit d'une langue, d'un talent concret ou plus général.

Ensuite, écrivez 10 choses que vous voulez accomplir, toujours d'ici 5 ans.

Et finalement, écrivez le nom de 10 personnes que vous voulez rencontrer.

Au début, trouver 10 items de chaque peut être difficile. Écrivez-en autant que possible. Bien souvent, pour être capable de rencontrer certaines personnes, vous devrez faire certaines choses, et pour faire ces choses, vous devrez acquérir certains talents.

Faites une tempête d'idée et écrivez tout ce qui vous passe par la tête.

À la fin seulement, passez chacun de ces points en revue et gardez uniquement 5 objectifs par rangée. Vous avez 5 ans pour atteindre ces objectifs — 1 par année par catégorie.

Gardez cette feuille précieusement, car elle représente la personne que vous voulez devenir.

Qui êtes-vous réellement?

À ce stade, vous savez comment les gens vous ont perçu dans le passé, vous êtes conscient de l'image que vous projetez en ce moment, vous avez défini votre mission, votre histoire et vos valeurs et vous avez défini 5 talents à apprendre, 5 choses à faire et 5 personnes à rencontrer pour compléter votre quête.

Il faut maintenant prendre tout ça et en faire un tout cohérent. Vous allez devoir créer votre message, et pour créer votre message, vous devrez répondre à la question suivante: qui êtes-vous réellement?

Qui êtes-vous vraiment?

C'est important de se poser cette question parce que vous n'êtes pas qui vous étiez, vous n'êtes pas ce que vous voulez accomplir et vous n'êtes pas la personne que vous devez devenir pour accomplir ces choses.

Non. Vous êtes le processus.

Vous êtes la personne qui, chaque matin doit, se lever pour accomplir les tâches nécessaires pour atteindre ses objectifs. Vous êtes la personne qui rêve, la personne qui étudie, la personne qui agit. La personne qui gagne, la personne qui perd, la personne qui se relève.

Vous ne serez jamais complet. N'essayez pas de vous présenter comme un expert absolu et dogmatique. Vous n'êtes pas Golliath, vous êtes David. Vous n'êtes pas Superman, vous êtes Bilbo Baggins.

Vous êtes le processus. Bilbo Baggins

Afin de vous présenter, vous aurez besoin de 2 outils: l'elevator pitch et le pitch.

Qu'est-ce qu'un elevator pitch?

D'où vient l'expression elevator pitch?

Eh bien imaginez que vous travaillez dans une grosse firme et que, alors que la porte s'ouvre pour prendre l'ascenseur, vous tombez face à face avec le patron de la firme.

Vous allez donc vous retrouver pendant une quinzaine de secondes avec cette personne et vous avez un moment très bref pour lui expliquer qui vous êtes, ce que vous faites et en quoi vous êtes un petit flocon de neige unique.

D'où l'expression "elevator pitch".

En gros, c'est ce que vous allez répondre lorsqu'on vous demande "pis toi, qu'est-ce que tu fais dans vie?"

Voici une formule simple et efficace pour créer votre elevator pitch: Problème + Solution + Preuve.

Voici l'exemple d'un conseiller en orientation:

Les jeunes ont de plus en plus de difficulté à trouver un emploi permanent et intéressant même s'ils sont plus instruits que jamais. (Problème) Vous les aidez à définir leurs forces, leurs faiblesses et leurs attentes pour les diriger vers une carrière qui va leur permettre de s'accomplir. (solution) En fait, tous les jeunes que vous avez conseillés ont un taux de placement 50% supérieur à la moyenne.

Bien sûr, certaines professions sont plus évidentes que d'autres. Si vous êtes professeurs, pas mal tout le monde sait ce que vous faites. La formule elevator pitch est surtout appropriée lorsque vous voulez sensibiliser les gens à une cause ou une idée novatrice. Si vous êtes professeur et que vous êtes en train d'écrire un livre sur un sujet qui va révolutionner les méthodes pédagogiques utilisées dans les écoles publiques, eh bien là vous avez besoin d'un elevator pitch.

Voici quelques exemples de formules:

Votre elevator pitch doit contenir entre 10 et 100 mots maximum.

3 recettes pour faire un bon pitch!

Comment faire un bon pitch?

Ensuite de votre elevator pitch, il se peut que la personne vous demande plus d'informations sur ce que vous faites. C'est là qu'il faut sortir votre vrai bio!

C'est important de garder ça aussi court que possible, mais pas TROP court.

Vous devez inclure les éléments suivants:

Appliquons ces concepts à l'exemple de Lewis Howes.

Votre pitch doit être d'environ 300 à 800 mots.

Gardez en tête que personne ne s'intéresse à vous et votre histoire, mais que tout le monde s'intéresse à eux et LEUR histoire. Si la personne ne peut s'identifier à vous, alors votre message sera inefficace.

Il n'y a pas que les mots qui comptent...

Oui, les mots que vous utilisez sont importants, mais réalisez que les gens vont interpréter votre message en fonction de beaucoup plus que les mots que vous dites!

Prétentieux, insécure, bizarre, intense... Ce sont toutes des étiquettes qui peuvent vous être collées si vous ne faites pas attention à la communication de second niveau.

Les différents niveaux de communication

Les mots sont une chose, ce que les gens pensent de ces mots, c'est autre chose.

"Votre marque, ce n'est pas ce que vous lancez en l'air, c'est ce qui vous retombe dans le visage."

Les gens vont essayer de décoder l'intention derrière votre message. Essayez-vous de convaincre, de vendre ou d'impressionner?

Essayez de trouver des gens dans votre public cible et  demandez-leur ce qu'ils en pensent.

Votre marque n'est pas ce que vous lancez en l'air, c'est ce qui vous revient au visage.

Votre marque n'est pas ce que vous lancez en l'air, c'est ce qui vous revient au visage!

Comment conter son histoire?

C'est une chose d'avoir un pitch, une histoire, des valeurs et une bonne idée de l'image que vous voulez projeter, ça en est une autre de propager votre marque.

À cette étape, je vais vous parler de plusieurs façons d'augmenter votre présence ou votre crédibilité.

Comment raconter son histoire?

Votre présence Internet

Comme vous le savez, je suis un spécialiste en marketing web. Donc pour moi, être présent sur le web, c'est un peu une seconde nature.

La première chose qu'il faut réaliser avec le web, c'est qu'il y a un espace limité.

Eh oui, il n'y a qu'un seul OlivierLambert.com, et ce n'est pas moi qui l'a.

Donc la première étape est d'aller occuper l'ensemble des places sur le web avec un nom commun à tous les endroits.

Twitter, Pinterest, YouTube, Facebook, Google+, LinkedIn... Vous devez être partout.

Pour être capable de faire ça facilement, vous pouvez utiliser namechck.com

Ensuite, prenez les deux pitchs qu'on vient de faire ensemble et mettez-les sur l'ensemble des plateformes.

Pour faire votre site web, pas besoin d'être un professionnel du milieu, vous n'avez qu'à utiliser l'outil Flavors.me pour créer votre page. Comme j'ai mentionné, c'est important d'acheter votre nom de domaine.

Comment faire pour apparaître sur la première page de Google?

Si vous voulez apparaître en premier lorsque les gens tapent votre nom sur Google, il va falloir créer des liens en direction de votre site web. Ces liens vont indiquer au moteur de recherche que votre site à une certaine importance.

Pour faire simple, plus vous avez de liens, plus vous êtes important.

C'est là que tous les profils que vous avez créés partout sur les médias sociaux vont vous être utiles. Sur chacun de vos profils, vous pouvez spécifier l'URL de votre site web. Servez-vous-en donc pour pointer vers votre site web.

Cependant, sur votre site web, ne pointez que vers les plateformes où vous êtes actifs!

Finalement, vous pouvez vous faire une adresse email personnalisée à l'aide de votre nom de domaine.

Ce genre d'adresse se démarque par son professionnalisme. Au lieu d'avoir une adresse Hotmail, Outlook, Yahoo ou Gmail, vous aurez une adresse à votre nom.

Si vous achetez votre nom de domaine via Flavors.me, vous serez obligé de passer par un service qui s'appelle Google Apps.

En fait, vous aurez accès à Gmail et toute la suite de logiciel qui vient avec pour 5$ par mois.

Si vous voulez mon avis, ça vaut vraiment la peine.

Devez-vous avoir une carte d'affaires?

Ensuite de ça, il y a la question des cartes d'affaires. Devriez-vous en avoir une? Oui, non, peut-être, ça dépend...

Personnellement, je déteste les cartes d'affaires parce que je me fais agresser à chaque événement de réseautage. Cependant, je comprends le côté pratique lorsque vous avez besoin d'échanger vos informations rapidement.

Le côté positif à avoir son site web, c'est que vous n'avez qu'à dire à la personne de googler votre nom. De cette façon, non seulement elle aura accès à vos infos, mais pourra également lire votre pitch et peut-être regarder un peu votre portfolio si vous avez un site plus élaboré.

Être cité par des journalistes

Une des meilleures façons d'aller chercher de la crédibilité rapidement est en étant cité dans le journal.

Vous pouvez vous rendre sur le site web help a reporter out qui envoie une infolettre chaque jour avec une liste de questions soumise par les reporteurs à la recherche de spécialistes pour donner leur avis.

Il existe un équivalent Français qui s'appelle Vox Forte. Le service est beaucoup moins populaire.

Si vous voulez, il existe également un répertoire des journalistes indépendant Québecois qu'on appel l'Ajiq.

L'importance de l'image

L'image est super importante sur Internet. Pour votre site web et vos médias sociaux, il serait préférable d'engager un photographe professionnel pour prendre vos photos.

Lorsque j'ai fait la campagne électorale de Michel Trottier, son image l'a définitivement aidé à gagner. Je peux dire avec beaucoup de certitude que ça aura été un des quelques facteurs déterminants de sa campagne.

Donner des conférences

Une des façons de rapidement aller chercher de la notoriété est en offrant des conférences.

Essayer d'entrer en contact avec des universités ou des organismes qui organisent des conférences. Vous pourrez ensuite utiliser cette expérience pour approcher de grosses entreprises et leur proposer de faire un séminaire ou un workshop à leur cadre.

Visez une entreprise qui se trouve dans les fortune 500. Ça fait toujours bien de dire dans sa bio vous avez coaché des cadres d'entreprise fortune 500!

La liste de courriel

Finalement, vous pouvez également vous faire connaître par le biais d'une liste de courriel.

Vous pouvez avoir une petite liste de cent ou deux cents personnes à qui vous envoyez une ou deux fois par mois une curation de contenu dans votre milieu, ou encore du contenu que vous avez vous-même rédigé.

Selon moi, il s'agit d'une des façons les plus efficaces pour établir son expertise.

Pas besoin d'avoir de blogue ou de site web complexe, tout ce que vous avez besoin, c'est d'une boîte de capture sur votre site.

Conclusion

L'objectif de cet article était de 1) vous faire prendre conscience de l'image que vous dégagez et de 2) ajouter une certaine intentionnalité derrière la projection de cette image.

Le but du personal branding, c'est d'aider les gens à mieux vous juger.

Parfois, ils vont vous juger négativement, parfois positivement. Votre image de marque est relative au public auquel elle est exposée. Certaines personnes vont vous détester, et c'est correct comme ça. Pourquoi? Eh bien parce que vous savez que les gens qui sont importants pour vous apprécient votre image et vous font confiance. Et plus important encore, vous avez développé une image qui est authentique à qui vous êtes.

Qu'en pensez-vous? Quelle importance devrait-on apporter à notre image? Est-ce que ça vaut la peine de faire tout ce que j'ai dit? Avez-vous d'autres idées pour vous faire connaître? Faites-moi part de vos idées dans les commentaires!

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Inscris-toi maintenant pour avoir accès à tout mon contenu exclusif!

Tu as apprécié cet article?

Supporte ce blogue et aide-moi à en écrire plus en m'offrant un café!

M'OFFRIR UN CAFÉ

Tu veux aller plus loin?



J'offre des cours en ligne pour marketeurs et entrepreneurs!


Voir les formations

SUR LE BLOGUE

PLUS D'ARTICLES