Table des matières

15 0
Comment se motiver? Une découverte surprenante en science sociale!

Comment se motiver? Une découverte surprenante en science sociale!

Je suis beau, je suis intelligent… Je suis le pinacle de la création humaine, le zénith de l’évolution. Je suis captivant, absolument envoutant. Personne ne me résiste…*

L’autosuggestion une technique de motivation connue depuis longtemps. Selon cette technique, notre inconscient considère à priori toutes les informations qu’il traite comme étant « vrai ». Par le fait même, peu importe ce qu’on se dit dans notre tête, on peut y croire (pendant un certain temps). Se marteler la conscience sans relâche à coup de « je suis beau, je suis bon » donne donc effectivement le boost de confiance personnelle souvent nécessaire pour passer à l’action. (À noter que c’est un couteau à double tranchant, transformez mon premier paragraphe par la négative et on a un bon candidat pour les lignes suicides.)

Pourquoi notre cerveau interprète toute information d’abord comme étant vrai? Par simple souci d’économie (votre tête est pas mal avare). C’est plus facile d’assumer que tout est vrai et d’ensuite trouver les 2 ou 3 intrus, que de remettre en question systématiquement chacune de nos pensées.

Ce principe est généralement accepté et propagé par tous les motivateurs depuis plus d’une centaine d’années. De Napoleon Hill à Tonny Robbins en passant par Paul McKenna. Cependant, de récentes recherches en sciences sociales (Senay, Albarracin & Noguchi, 2010) dévoilent autre chose…

Une découverte en science sociale propose une nouvelle façon de rester motivé! (cliquez pour tweeter!)

Bien que de se dire qu’on est beau est plus efficace que de se dire qu’on est laid, il existerait une façon de faire encore plus productive : la remise en question.

« Suis-je capable? »

Ajouter un point d’interrogation serait vraisemblablement le summum de l’automotivation. Et quand on y pense, ça fait pas mal de sens… Poser une question implique une réponse... Right? En se demandant « est-ce que je suis capable de donner un bon pitch? », on peut se remémorer une série d’évènements passés qui nous rassurent du genre « oui, j’en ai déjà donné plein d’autres avant, je connais bien mon produit, etc. ». Encore, on peut s’outiller de tactique : parle moins vite, ait un bon contact visuel, PRÉPARE TOI BIEN (duh!)…

La motivation intrinsèque…

Affirmer qu’on est capable de faire quelque chose implique qu’on n’a pas besoin de le faire, mais qu’on est convaincu qu’on peut le faire… Je ne sais pas si vous voyez où ça peut foirer, mais moi j’en ai une bonne idée (un indice, c’est en gras). « Est-ce que je suis capable d’appeler ce client et de closer le deal? » La seule façon de savoir, c’est d’ESSAYER! Bien sûr, on peut se remémorer une centaine d’autre fois où ça a fonctionné, mais cette structure nous force à nous prouver quotidiennement de quoi on est capable.

Puisqu’on sait maintenant que les peptalks qu’on se fait à soi-même peuvent contribuer à notre autosabotage. Prochaine fois que vous croiserez le regard de votre reflet lors de votre routine matinale, dites-vous plutôt : « Est-ce que je suis beau? Suis-je intelligent? Suis-je le pinacle de la création humaine, le zénith de l’évolution? Suis-je captivant et absolument envoutant? Est-ce que personne ne me résiste? » Suite à cela, utilisez votre journée pour vous prouver à vous-même que oui, vous êtes effectivement le pinacle de la création humaine (après moi… Of course!)

*Pour ceux qui n'avait pas compris le sarcasme, il s'agissait d'un exemple humoristique visant à concrétiser le concept d’autosuggestion.

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Inscris-toi maintenant pour avoir accès à tout mon contenu exclusif!

Tu as apprécié cet article?

Supporte ce blogue et aide-moi à en écrire plus en m'offrant un café!

M'OFFRIR UN CAFÉ

Tu veux aller plus loin?



J'offre des cours en ligne pour marketeurs et entrepreneurs!


Voir les formations

SUR LE BLOGUE

PLUS D'ARTICLES