Table des matières

5 0
Comment gérer un événement sur Facebook [Étude de cas] : la classique de canots 2013.

Comment gérer un événement sur Facebook [Étude de cas] : la classique de canots 2013.

Vous avez une page Facebook et vous voulez des trucs pour l’entretenir?

Vous faites donc comme tous les gens qui débutent en gestion de médias sociaux, vous allez sur Google et vous tapez « trucs pour page facebook », « comment bien gérer une page facebook » ou encore « faire une page facebook pour les nuls ». Dès que vous pesez enter, Google (notre ami) vous renvoie exactement 5,250,000 résultats de textes qui suivent toujours la formule « 8 trucs magiques pour avoir plus de fans », « Les deux secrets bien gardés de Coca-Cola pour une meilleure page Facebook » ou encore, ma préférée « Comment Créer Une Page Facebook en 8 Étapes ».

Voici ma version de « Comment Créer Une Page Facebook en 8 Étapes » :

Étape #1
Ouvre Google Chrome (ou Internet explorer si vous travaillez chez Microsoft).

Étape #2
Clique sur ta barre d’adresse (ou fais ctrl+L si tu es un jedi de productivité)

Étape #3
Écrit : « www.facebook.com »

Étape #4 :
Entre ton mot de passe et identifiant.

Étape #5 :
Va au bas de la page et clique sur « Créer une page ».

Étape #6 :
Suis les indications.

Étape #7 :
Voilà, tu as créé ta page! Tu peux maintenant t’ouvrir une bière et manger des pretzel.

Étape #8 :
Répéter l’étape #7 au besoin.

C’est franchement trop con. La plupart de ces articles essaient de présenter Facebook comme quelque chose de complexe, de mystérieux ou de scientifique. Après avoir lu un ou deux d’entres eux, on finit bien par tous se rendre compte qu’ils sont vides de contenu. Si vous n’avez pas lu ce genre d’articles, voici un résumé en trois points.

Facebook pour les nuls en trois étapes :

1- Créé toi une page;
2- Publie du contenu engageant (voici ma méthode en 6 ingrédients faciles pour y arriver! Oh irony...);
3- N’insulte pas tes fans.

Voilà! Aussi simple que ça.

Voici la vérité sur 80% des blogueurs

Ce sont des Keyboard Jockey. Voici la définition de Urban Dictionary : « Somebody who talks big about a subject on Internet, but can't back their words up with real life accomplishments. »¨

En gros, ça veut dire quelqu’un qui passe tout son temps à se masturber intellectuellement derrière son ordinateur, sans réellement agir concrètement pour supporter ses prétentions.

Je sais que vous ne voulez pas perdre votre temps avec un autre article sur les « 4 trucs magiques (et bidons) pour mieux gérer votre page Facebook » (actuellement, je trouve que ce titre est assez cool!). C’est pourquoi je vais vous donner de VRAIS informations, basées sur un évènement RÉEL pour que vous puissiez en tirer VOS propres conclusions.

Assez parlé, on passe à l’action!

Comment organiser (et ne pas organiser) un événement sur Facebook.

Au mois de juillet dernier, je me suis fait approcher par Jacques St-Pierre, directeur général de la Classique Internationale de Canots. Le président d’honneur, monsieur Daniel Brouillette (@Dbrouillette25, directeur des programmes 105.7 Rythme FM), président d’honneur à la Classique, avait exprimé son souhait de moderniser l’image de l’organisme (ET AVEC RAISON). L’ancien site web, sans vouloir offenser personne, irritait la rétine quand on le regardait trop longtemps (c.a.d. plus d’une seconde).

Stratégie événementielle : le blogue.

Donc, Jacques St-Pierre, sur recommandation de Marie-Ève Drolet (ma collègue chez Québec en Forme, merci beaucoup Marie!), m’a mandaté de revoir un peu tout ça. On parle ici de Facebook, Twitter, Instagram et leur site web. Bon, on doit commencer par dire qu’il s’agissait d’une implication bénévole. Je n’ai donc pas pu mettre autant d’efforts que j’aurais aimés (simplement par manque de temps). Néanmoins, j’ai rapidement bâti un nouveau site web sous la plateforme Wordpress avec un petit thème sexy et rapide à installer.

Le but derrière tout ça était d’avoir des blogueurs pour couvrir un peu l’évènement et en faire la promotion sur nos médias sociaux. Ça aurait pu servir à créer et à entretenir un « buzz » avant, pendant et après l’évènement. Malheureusement, le manque de communication et de préparation à cet égard ne nous a pas permis d’aller chercher de blogueurs, mais j’aurais franchement aimé ça. Si vous organisez un évènement, c’est vraiment un must.

Comment atteindre 22 912 personnes avec un album photo.

Ensuite de ça, j’ai utilisé les photos de la Classique 2012 pour refaire l’image. S’il y a une leçon à retenir de ça, c’est bien que sur le web et les médias sociaux, les images ça vaut de l’or. J’ai pris une dizaine des meilleures photos que j’ai utilisées sur l’ensemble des plateformes. Je les ai également mis dans un album photo que j’ai promu sur Facebook. Les résultats ont été très bons. Voici les statistiques, notez que la page ne comptait que 200 fans lors de la diffusion.

statistiques facebook classique de canots

94.40$ a été dépensé en publicité Facebook pour promouvoir l’album. Voici les résultats :

album photo classique facebook statistique

Notre budget publicitaire sur Facebook était de 500$ et en tout, 464$ ont été dépensés (je me gardais un 40$ pour promouvoir l’album photo de la Classique 2013, que je n’ai pas eu… -_-) L’idée derrière la promotion de l’album était d’aller créer le buzz de l’avant Classique, de rappeler les souvenirs de l’année précédente.

Publication Facebook virale, la méthode SOUCHI en action.

À cet album, j’ai voulu faire des publications « inspirantes » (toujours selon la méthode SOUCHI). En voici le résultat :

 
 

Les taux d’engagements, 11 et 13%, démontrent que la stratégie était efficace. Cependant, l’idée était de les promouvoir à l’aide de publicité. Cependant Facebook ne laisse pas promouvoir des images constituées à plus de 20% de texte… D’oh! Avec seulement 200 « j’aime », la portée était beaucoup trop limitée pour être une stratégie viable. L’an prochain?

Comment ne pas organiser un concours sur Facebook. Pour augmenter le nombre de likes, on a décidé de faire un concours Facebook avec le Broadway Pub (commanditaires de la Classique). Les gens inscrivaient leurs adresse courriel ainsi que leur nom pour participer, et devait avoir « liker » la page. Le prix était 4 5@7 au Broadway, une valeur de 25$ chacun. Ce concours nous permettait, en plus d’augmenter nos « likes », de récolter des adresses de courriel pour contacter les gens ultérieurement.

Ce concours a été un désastre. J’ai utilisé 50$ du budget de promotion pour le promouvoir et seulement 14 personnes se sont inscrites. Ça fait cher pas mal de l’inscription!

Qu’est-ce que j’ai appris? La plupart des concours demandent aux gens à la fin de partager pour avoir 5 fois plus de chances de gagner. C’est une très bonne façon de rendre le concours un peu plus viral et j’aurais dû faire ça! Également, on peut questionner la nature du prix. Les gens qui suivent la Classique de Canots ne viennent pas systématiquement de Shawinigan et ne connaissent pas nécessairement le Broadway Pub. J’aurais dû cibler ma publicité pour viser UNIQUEMENT les gens de Shawinigan. Le retour aurait sans doute été meilleur.

Analyse des statistiques Facebook

Pour en conclure avec Facebook, voici quelques statistiques sur nos mentions « j’aime ». mentions j'aime sur facebook Mentions j'aime par jour

La campagne Facebook nous a permis, à l’aide d’un budget de 460$, de rejoindre 70 000 personnes, gagner 1 500 mentions « j’aime » et engager près de 15 000 personnes. Si vous pensez faire mieux, avec le même budget, en vous payant des annonces dans le journal, je vous souhaite bonne chance!

Voici le tableau qui calcule la portée totale vs organique (c.a.d. naturelle, sans publicité) de la page Facebook.

portée totale statistiques facebook classique de canots

On peut voir que j’ai dépensé le clair du budget avant l’évènement pour booster nos « likes ». J’aurais vraiment aimé avoir un autre album photo à promouvoir APRÈS l’évènement, je pense que les résultats auraient été incroyables. C’est vraiment dommage.

La morale de l’histoire est : si vous engagez quelqu’un pour faire la gestion de vos médias sociaux, donnez-lui un budget de publicité. Sans publicité, la portée possible est excessivement restreinte, et même avec un petit budget, on peut atteindre des résultats surprenants!

Un évènement, deux sites web.

J’ai rencontré Jacques à la fin du mois de Juillet, ce qui veut dire que j’avais moins d’un mois pour mettre en place son site Internet. Le gros problème est que les gens avaient habitude de s’inscrire directement sur le site web. On peut facilement imaginer le désastre qu’aurait causé une transition mal faite.

Le temps de trouver la personne responsable de l’hébergement (et croyez moi, dans un OSBL c’est plus difficile à faire qu’à dire) d’effectuer le transfert et que la requête soit approuvée, l’évènement était déjà terminé. Cela veut donc dire que la Classique de Canots a eu deux sites web simultanément pour la durée de l’évènement… Pas optimal du tout comme façon de procéder.

On aurait pu mettre une redirection sur le nouveau site (.org), seulement les personnes responsables des formulaires d’inscriptions, de bénévolats et de réservation des terrains de véhicule récréatifs ne fonctionnaient pas avec le nouveaux site. Et bien franchement, je n’ai jamais rencontré ces personnes.

Bref, il y avait le site web www.classiquedecanots.org et le site web www.classiquedecanots.com. Je n’ai accès qu’aux statistiques du nouveau site web (.org) et du rapport de recherche de Google Webmaster sur le nombre d’impressions et de clics de l’ancien site web (.com). L’ancien site web était SUPER BIEN référencé sur les moteurs de recherche, il a donc eu une quantité assez élevée de trafic.

Statistiques google webmaster classique de canots

On a donc un peu manqué notre coup avec le transfert, mais l’ancien site affichait aux gens de se rendre sur le nouveau. Comme on peut le voir sur le tableau ci-dessous, 8 601 visites (sur les 11 236) proviennent de l’ancien site web.

source de traffic du site web de la classique de canots visites à partir de facebook

Comme on pouvait s’en attendre, Google a été la source #1 de trafic sur le site web. C’est intéressant de voir que Facebook détruit littéralement, en termes de visibilité, l’ensemble des autres sources de trafic (sortiratroisrivière, tourismetroisrivieres, lhebdodustmaurice) avec 2 195 visites. Voici une image qui met en évidence comment j’ai tenté d’attirer l’audience Facebook sur le site web :

résultats de la classique de canots 2013

Il s’agit d’une façon simple, efficace et rapide de produire du contenu très engageant.

pages visités sur le site web de la classique de canots

Si on regarde les visites des 3 billets de blogue que j’ai écrits (3 152, 3 017 et 2 150 visites) on peut facilement voir pourquoi bloguer est un incontournable de l’événementiel. Le trafic référent ainsi que le trafic organique aurait été BEAUCOUP PLUS IMPORTANT avec quelques billets de plus.

Bref...

J’ai bien hâte de voir comment la Classique va se dérouler l’an prochain! Je serai sans doute de la partie pour poursuivre la stratégie. Maintenant que le site web, Facebook, Twitter et Instagram sont en place et que la stratégie est plus claire, je sens que la 81e édition sera encore plus virale!

Justement, en parlant de Twitter et Instagram…

Événementiel 101 avec Twitter et Instagram :

Je n’ai absolument pas eut le temps d’exploiter ces deux créneaux. J’aurais bien aimé… Au début, on était sensé avoir seulement un Facebook et un Blogue, mais Daniel a insisté pour avoir Twitter et Instagram. C’est une idée vraiment formidable, le problème est que je n’ai pas été impliqué dans l’organisation de l’événement sur le terrain. Instagram et Twitter, c’est une question de proximité. On doit être sur l’action, rapporter aux gens les résultats LA SECONDE qu’ils arrivent, publier la photo du gagnant, l’instant même ou il passe la ligne d’arrivée.

Pour tenter de combler la lacune, j’ai utilisé IFTTT.com (un site absolument DÉ-BILE, allez ici pour plus de ressources indispensables)

pour faire en sorte que toutes les photos instagram avec le #laclassique se téléchargent directement dans mon dropbox. J’ai donc dis aux gens d’utiliser ce hashtag pour identifier leurs photos et qu’elles allaient être partagé sur Facebook. C’est une bonne stratégie pour utiliser Instagram sans trop y mettre d’énergie. Ça fournit un certain contenu pour l’animation et ça suscite assez d’engagements. Au total, 26 photos ont été mises en ligne de cette façon.

 

J’ai également utilisé IFTTT pour faire en sorte que les photos mises en ligne par la classique avec le hashtag #laclassique se mettent en ligne automatiquement sur Facebook. De cette façon, on peut se servir d’Instagram pour alimenter autant la page Twitter que Facebook en même temps. Bref, une pierre trois coups!

Finalement, uStream!

Une autre innovation absolument BRILLANTE cette année a été la diffusion en direct des départs et arrivées via uStream. Certains se sont plaints que ça n’a pas fonctionné. De mon côté, tout a très bien affiché, mais je ne peux pas parler pour tout le monde. La campagne uStream a généré 341 « j’aime », 52 commentaires Facebook, 7 Tweet et 7 mentions +1. 85 personnes se sont abonnées à la chaîne et nous avons eu 5 368 visionnements. Ça a définitivement été un succès et c’est à refaire pour l’an prochain!

À retenir : si vous organisez un évènement, pensez à uStream! C’est très peu coûteux et l’impact est assuré! Maxime Fouquette l’avait fait lors des jeux de la communication 2013 et ça a fait un RAVAGE sur les médias sociaux! (Big props Max!) Tout ce que vous avez besoin, c’est d’une connexion internet et d’un iPhone.

Si vous aimez mon blogue, envoyez-moi un shout-out sur Twitter ou faites un like sur Facebook! Ça ne vous coûte rien et j’apprécie vraiment le geste. Si c’est une de vos premières visites, je vous conseille fortement de cliquer sur le lien ci-dessous. C’est plein de ressources, de trucs et d’histoires intéressantes ou surprenantes!

Commentaires ou suggestions? Laissez-moi un commentaire ci-dessous! 

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Inscris-toi maintenant pour avoir accès à tout mon contenu exclusif!

Tu as apprécié cet article?

Supporte ce blogue et aide-moi à en écrire plus en m'offrant un café!

M'OFFRIR UN CAFÉ

Tu veux aller plus loin?



J'offre des cours en ligne pour marketeurs et entrepreneurs!


Voir les formations

SUR LE BLOGUE

PLUS D'ARTICLES