Table des matières

17 8
ABONNEZ-VOUS À MA CHAÎNE

Comment doubler le taux d'ouverture de vos infolettres?

Vous avez beau faire le meilleur contenu du monde, si personne n’ouvre vos courriels, vous aurez perdu votre temps.

C’est pourquoi c’est super IMPORTANT d’apprendre les différents processus psychologiques qui font en sorte qu’une personne ouvre (ou non) vos courriels!

Pour faire une histoire courte, deux facteurs influencent le taux d’ouverture de vos courriels. Il y a l’objet du courriel et les attentes que les gens ont face à vos courriels.

Qu’est-ce qu’un test A/B?

Qu’est-ce qui fait qu’un titre est meilleur qu’un autre?

Honnêtement, c’est difficile à dire.

Il se peut qu’un titre que vous aimez réellement se fasse battre à plate couture contre un titre que vous jugez comme étant inférieur.

Il n’y a pas de recette magique dans la création de titres d’infolettre et l’important c’est de tester ce qui fonctionne pour vous.

Pour cette raison, c’est super important de faire ce qu’on appelle des « split tests ». Dans ce genre d’expérience, on envoie une variation (A) au quart de la liste et une variation (B) à un autre quart de sa liste. Puis, le lendemain, on regarde quel titre a apporté les meilleurs résultats et on envoie cette variation au reste de la liste.

Ainsi, 75 % de la liste aura vu le meilleur titre.

Sans ces tests, c’est impossible de savoir le genre de titre qui résonne le mieux avec votre audience.

Les 2 dimensions d’un titre.

Pour savoir quel style de titre fonctionne le mieux avec votre liste, vous devez commencer par tester les différents types.

N’importe quel titre peut être évalué sur deux échelles. L’échelle descriptif/vague et l’échelle générique/humain.

Descriptif vs Vague

Un titre vague peut parfois être efficace puisqu’il insinue que l’individu ne connaît pas quelque chose. Si vous êtes comme moi, vous savez qu’il n’y a RIEN de pire que la sensation de SAVOIR qu’on ne sait pas!

C’est ce qu’on appelle un écart de curiosité et c’est une technique populaire sur les médias sociaux.

Les titres qui font appel à cet écart ressemblent à :

Par opposition, un titre plutôt descriptif ressemblerait à :

Vous voyez que dans un des cas, on ne donne absolument aucune information sur le contenu du courriel alors que dans l’autre, la personne a une bonne idée de ce qu’elle s’apprête à lire.

Bien sûr, il faut faire attention pour ne pas induire les gens en erreur. Il n’y a rien de plus insultant que d’ouvrir un courriel qui a un titre malhonnête.

Est-ce qu’un type de titre est meilleur que l’autre? Pas nécessairement.

Lorsque j’étais chez Voyages à Rabais, on faisait toujours des paris sur les titres des infolettres. Une fois, et je m’en rappellerai toujours, mon titre s’est fait battre par rien d’autre que « Voguez vers vos rêves ». Je n’en croyais pas mes yeux, parce qu’à mon sens, c’est un des titres les plus affreux que j’ai vu de ma vie.

Je ne me rappelle pas exactement de mon titre, mais je crois que j’avais choisi quelque chose comme « Vous, un navire, 7 jours à Naple, Rome et 4 destinations WOW ».

Mon égo a pris le coup et j’ai ensuite testé le tout dans ma propre liste.

Split test

Dans ce cas-ci, j’ai pu gagner un peu plus de 3 % de taux de clic, soit une augmentation de 50 %.

Depuis, j’ai incorporé ce genre de titres à mes tests pour réaliser qu’il vaut parfois mieux être vague que trop précis!

Cependant, j’aimerais préciser que c’est le cas SEULEMENT dans le marketing par courriel. Être vague dans un titre d’article de blogue ou de vidéo est très mauvais pour le référencement naturel.

Dernier point sur le sujet, j’aimerais également partager que j’ai remarqué une tendance au fil du temps. J’ai l’impression qu’un titre plus descriptif aura un peu moins d’ouverture, mais un taux de clic habituellement plus haut.

Pourquoi? Eh bien je crois que c’est une question de gestion des attentes. Ce type de titre force les gens à ouvrir le courriel pour savoir de quoi il s’agit, mais ne donne pas de raison de passer à l’action une fois le courriel ouvert.

Le contexte dans lequel les gens ouvrent leur courriel a un impact important sur leurs actions une fois ce courriel ouvert!

Donc, si l’intention est de faire cliquer les gens dans votre courriel, ce n’est pas bête d’y aller avec un titre un peu plus descriptif!

Cependant, je n’ai pas d’études scientifiques pour me supporter ici, alors allez-y avec votre bon jugement et testez, testez, puis retestez!

Générique vs Humain

Un titre peut être vague ou précis, mais il peut également être générique ou humain!

Qu’est-ce que je veux dire par générique? Eh bien dites-vous qu’il ressemble à n’importe quel autre courriel automatisé de votre boîte courriel.

On parle de titres tels que :

Ces titres sont tous impersonnels et on s’attend clairement à avoir du contenu promotionnel en les ouvrant.

Au contraire, un titre humain va utiliser des pronoms tels que je, tu, nous, vous.

L’idée derrière un titre humain est de faire en sorte que la personne méprenne votre infolettre pour le courriel d’un collègue.

JAMAIS un pair ne va utiliser des mots comme VENTE SPÉCIALE en majuscule dans le titre de son courriel.

Au contraire, il risque de faire comme dans mon dernier exemple et n’utiliser aucune majuscule ni aucun point, tout en allant droit au but.

Pourquoi est-ce que c’est bon de faire ça?

Simplement pour éviter de « primer » négativement la personne avant qu’elle n’ouvre votre courriel. Il ne faut pas qu’on ouvre votre infolettre en se disant « Bon… encore du spam. », mais plutôt « Je me demande qu’est-ce qu’Olivier a de bon à me dire. »

Pour être encore plus personnel dans vos sujets de courriels, pensez à utiliser l’ensemble des informations que vous possédez sur vos abonnés.

Si vous avez les informations sur le conjoint de la personne, vous pourriez faire un courriel qui ressemble à « Olivier, je suis sûr que Maggy aimerait ce cadeau pour sa fête! »

Dans mes campagnes de captures d’adresses courriel, je demande aux gens s’ils sont en agence, en entreprise, entrepreneur ou étudiant. Encore là, je pourrais utiliser ces informations pour créer des titres comme :

Vous voyez le concept.

Encore une fois, il faut tester. Il se peut que des courriels plus génériques aient de meilleurs résultats dans votre niche que des titres plus humains. Je ne suis pas un devin et ce n’est pas de la science pure. La seule chose que je vous demande, c’est de l’essayer et de juger par vous-même!

La matrice!

Pour vous aider à mémoriser tout ça, j’ai décidé de faire un beau graphique et de mettre ces dichotomies sur une matrice.

Le graphique nous présente 4 possibilités.

Dans le premier cadran (supérieur gauche), on pourrait retrouver un titre tel que : « Olivier, tu m’impressionnes lol! »

Dans le second cadran (inférieur gauche), on aurait quelque chose qui ressemble à : « Événement à ne pas manquer! Cette fin de semaine seulement! »

Le troisième cadran (inférieur droit), quant à lui, donnerait un titre comme : « 20 % d’escompte sur les meubles le 26 et 27 septembre »

Finalement, dans le quatrième cadran, on pourrait lire un titre du genre : « Olivier, voici comment faire de la publicité Instagram! »

3 trucs pour écrire de meilleurs titres!

Bon. Je ne suis quand même pas pour vous dire « Testez plein de titres et voyez ce qui fonctionne le mieux. » Je sais que vous voulez des trucs concrets et c’est ce que je vais vous donner.

Donc, en rafale, voici 3 trucs pour écrire de meilleurs titres de courriels.

Keep it short

De plus en plus, les gens ouvrent leurs courriels avec leur appareil mobile. Si votre titre est trop long, il va se faire couper!

En plus, un titre « Humain » n’est jamais très long puisque les gens sont paresseux lorsqu’ils écrivent. Un titre long va donc instinctivement connoter un courriel promotionnel, ce qui met le lecteur sur ses gardes.

C’est difficile de vendre quelque chose lorsque la personne sait que vous essayez de lui vendre quelque chose.

C’est beaucoup plus facile de le faire lorsque la personne croit que vous voulez lui rendre service!

Et, de toute façon, si votre offre ne lui rend pas service, ne lui envoyez pas.

Pour être capable de faire le titre le plus court possible, demandez-vous si c’est possible de convier votre idée en moins de mots… Essayez de cruncher des expressions ensemble.

Prenez, par exemple, le titre « Vous n’êtes pas capable de perdre du poids? C’est la faute du pain! » que j’ai donné plus tôt.

Premièrement, on peut remplacer « Vous n’êtes pas capable de perdre du poids» par simplement « Pas capable de perdre du poids».

Ensuite, on pourrait aller plus loin et dire « Incapable de perdre du poids », puis encore « Incapable de maigrir ».

Finalement, on peut remplacer « C’est la faute du pain » par « Blâmez le pain » ou encore « C’est le pain ».

Ce qui nous donne le titre final « Incapable de maigrir? C’est le pain. »

Notre nouveau titre compte maintenant 31 caractères contre 67 pour l’original.

All caps

RIEN N’EST PLUS DÉSAGRÉABLE QUE QUELQU’UN QUI ÉCRIT TOUT EN MAJUSCULES.

PREMIÈREMENT, C’EST ILLISIBLE.

ENSUITE, C’EST IMPOLI.

JE COMPRENDS QUE VOUS VOULIEZ METTRE L’EMPHASE SUR VOTRE COURRIEL, MAIS SI VOUS METTEZ TOUT EN MAJUSCULES, ALORS IL N’Y A PLUS D’EMPHASE. IL RESTE SIMPLEMENT UN PAQUET DE LETTRES QUI DONNENT MAL À LA TÊTE.

Oh et, j’oubliais… Vous doublez également vos chances de vous retrouver dans le spam… Alors, ne le faites juste pas.

Si vous tenez absolument à mettre des majuscules, faites-le pour seulement un mot.

En écrire 20

Dernier truc, et non le moindre! Écrivez au moins 20 titres.

Je ne rigole pas. 20.

Si vous passez une heure à écrire un texte pour un courriel, alors la moindre des choses est de passer 20 minutes à brainstormer pour un titre!

Et je dis une heure, mais juste comme ça… Quand j’étais chez Voyages à Rabais, j’en passais 5 par courriel.

Donc, si vous vous êtes forcé pour faire un bon courriel, alors forcez-vous pour que les gens l’ouvrent.

Prenez une feuille de papier et n’arrêtez pas tant et aussi longtemps que vous n’aurez pas écrit 20 titres différents.

Je ne parle pas de variations mineures. Je parle de 20 concepts de titres différents.

Ils ne seront pas tous bons! Mais l’idée, c’est de vous faire sortir de votre zone de confort et d’explorer des angles et des possibilités plus originales et moins intuitives.

Pour en finir sur les titres…

Pour être bref, gardez ça court, évitez de mettre tout en majuscules et écrivez-en 20.

Dans les 20 titres, essayez d’expérimenter avec la matrice « Générique/Humain », « Descriptif/Vague ».

Une fois que c’est fait, demandez à deux collègues d’en choisir chacun un, et faites un test A/B pour déterminer le gagnant.

Si vous voulez, vous pouvez même tourner ça en jeu! Chez Voyages à Rabais, on avait un concours où la première personne à avoir 5 fois le meilleur titre se faisait payer une bouteille de scotch par l’autre personne!

3 types de courriels qui vont fidéliser vos abonnés.

Je viens tout juste de dire quelque chose de très subtil, mais de vraiment puissant. Vous n’avez peut-être pas remarqué, mais il s’agit en fait de la meilleure façon de s’assurer que les gens ouvrent et consultent vos courriels.

J’ai dit « Chez Voyages à Rabais, je passais en moyenne 5 heures par courriel ».

5 heures, ça parait beaucoup. Mais quand un simple courriel a le pouvoir de payer ton salaire pour le mois, tu commences à prendre ça au sérieux.

Vous allez me dire « Oui, mais je n’ai pas une liste aussi grosse que Voyages à Rabais », sur quoi je vais vous répondre ceci : en septembre, au lancement de ma formation sur la publicité Facebook, j’ai fait 20 000 $ en 2 semaines, et ce, avec 8 000 abonnés sur ma liste.

C’est pas la taille qui compte, c’est ce qu’on fait avec.

Tout ça pour dire qu’il faut prendre le temps d’écrire ses courriels. C’est long, et c’est normal que ce soit long.

Est-ce que je vous dis de passer 5 h à écrire à un rythme de 4 mots minute? Bien sûr que non!

Je vous dis simplement que vous devez vous forcer pour trouver un angle intéressant, faire de la recherche et synthétiser le tout le plus possible.

Écoutez bien : si vous écrivez quelque chose qui vaut la peine d’être lu, alors les gens vont prendre la peine de le lire.

Ça va paraître fou, mais si vous donnez TOUJOURS de la valeur aux gens, alors ils vont systématiquement ouvrir vos courriels, et ce, peu importe le titre.

Je répète, si les gens retirent TOUJOURS quelque chose d’utile en lisant vos courriels, eh bien ils vont attendre votre prochain email avec anticipation.

Drôle de concept? Vous ne me croyez pas?

Pourtant, lorsque j’étais chez Voyages à Rabais, c’était un commentaire que j’avais à CHAQUE conférence que je donnais et la même chose est vraie avec mon blogue personnel.

À chaque fois, la même réaction. On me dit « J’ai beaucoup trop de emails, mais il y a 3 ou 4 personnes dont je prends la peine de lire tous les courriels »

Ça où…

« Chaque fois que je reçois un courriel de toi, je le sauvegarde et je le lis plus tard lorsque j’ai une pause. À chaque fois, j’apprends quelque chose! »

Peut-être que l’idée commence à vous sembler un peu moins alien... Je sais que ce n’est pas facile, mais il faut changer sa façon d’approcher le email marketing et revisiter certaines idées préconçues.

Je me répète : les gens prennent la peine de lire des choses qui valent la peine d’être lu.

Si vous écrivez vos courriels avec sérieux et générosité, alors vous êtes certain d’aller chercher l’attention des gens!

Je dis sérieux, non pas parce que je crois que vos courriels doivent-être de nature sérieuse… Vous savez très bien que J’ADORE ajouter une dose d’humour bien placé.

Je dis sérieux parce que je crois qu’il faut prendre sa liste de courriel sérieusement.

Une liste de courriel, c’est une liste de relations. Prenez pas les gens pour des cons, donnez-leur du respect et ils vous respecteront.

Bon… Je digresse un peu. Revenons à nos moutons.

Tout ce que je viens de dire peut se résumer ainsi : « L’objectif de votre liste de courriel est d’aider chaque abonné à accomplir leur quête personnelle. Le tout, en tissant une relation serrée avec votre interlocuteur. »

Pour ce faire, vous devez rapidement offrir des résultats aux gens sur votre liste.

Je vais donc vous partager 3 types de courriels que VOUS pouvez utiliser pour fidéliser VOS abonnés.

Le courriel sondage

Dans ce courriel, vous avez deux objectifs.

Le premier est d’aller chercher de l’information sur votre public. Vous voulez connaître les besoins, incertitudes, inquiétudes, désirs et frustrations des gens en lien avec ce que vous avez à offrir comme produit ou service.

Le deuxième objectif est de montrer à votre liste qu’il y a un humain à l’autre bout du fil et que vous êtes là pour les aider. Vous voulez établir un dialogue, une relation.

Comment est-ce qu’on fait ça?

Eh bien c’est simple. Vous envoyez un courriel aux gens où vous:

Vous pouvez faire ce genre de courriel dès que la personne s’abonne, avant de lancer un produit ou encore suite au lancement d’un produit.

Un exemple rapide pourrait se lire comme suit :

--------

Bonjour Olivier!

Merci de m’avoir laissé votre adresse, c’est toujours un plaisir d’échanger avec d’autres passionnés du web. [Remerciement]

Considérez-moi un peu comme votre conseiller marketing privé virtuel! [Je veux vous aider]

Comme vous le savez, j’aide les gens dans leur stratégie à travers mon blogue. Seulement, pour ce faire, j’ai vraiment besoin de savoir : quels sont les défis que vous avez à surmonter présentement dans votre entreprise? [Pourquoi vous devez me répondre]

En d’autres mots, je vous serais reconnaissant de prendre une minute pour me répondre et me dire…

Si j’avais une baguette magique et que je pouvais faire disparaître un problème auquel vous devez faire face en lien avec votre marketing, ce serait quoi?

Je suis sérieux, répondez-moi! [Appel à l’action]

Qui sait, j’ai peut-être vraiment une baguette magique! [Une autre raison pour répondre]

Au plaisir,

Olivier Lambert

--------

Si vous voulez un exemple concret, voici le courriel que j’ai longtemps envoyé aux gens lors de leur inscription et voici le courriel que j’ai envoyé pour savoir ce que les gens veulent savoir sur le email marketing.

Le courriel de ressources

Si vous avez fait le premier courriel comme du monde, vous allez avoir une méchante grosse liste de question et/ou frustrations sur divers sujets.

Votre objectif est de condenser tout ça et d’en dégager les 5-6 grandes problématiques des gens.

Ensuite, vous écrivez du contenu qui répond à chacune de ces problématiques et vous envoyez ça aux gens!

Voici un lien vers le courriel que j’envoie aux gens suite à leur inscription. Ce courriel possède un taux de clic de 25 %, comme on dit par chez nous : « Pas pire… Pas pire pantoute! ».

Le même concept s’applique avec des outils. À la place de pointer vers des articles de blogue, vous envoyez les gens sur vos outils préférés.

Si vous êtes dans une niche plutôt technique, vous pouvez faire la liste de l’équipement que vous utilisez et envoyer les gens sur Amazon. Ce qui est le fun avec Amazon, c’est que vous pouvez avoir une commission sur ce que les gens achètent grâce à vous.

C’est sûr qu’il ne faut pas abuser de ce genre de courriel, mais vous pourriez envoyer ces 3 courriels à 45 jours d’intervalle!

Le courriel actionnable

Puis, il y a le courriel actionnable. Dans ce type de courriel, votre objectif est d’offrir des résultats à quelqu’un en moins de 10 minutes.

Idéalement, vous prenez une des problématiques les plus populaires soulevées lors du premier courriel et vous donnez votre meilleur truc pour régler cette problématique.

L’idée, c’est d’associer vos courriels avec quelque chose de concret et d’utile.

Ça peut être aussi simple qu’une recette, une feuille de workout ou encore une check list de choses à faire.

Dans mon cas, il peut s’agir de courriels où j’explique comment utiliser un outil particulier ou encore déconstruire une routine (comme pour ma recherche de mot clé par exemple).

Conclusion

Alors voilà, c’est déjà tout!

En somme, on a vu qu’il existe deux facteurs qui influencent fortement le taux d’ouverture de vos courriels.

Le premier concerne votre titre. On a vu les deux dimensions d’un titre et l’importance de tester pour savoir quel type de titre fonctionne le mieux avec votre audience. Puis, on a vu 3 trucs qui vont drastiquement augmenter la qualité de vos titres.

Ensuite, on a vu que le facteur le plus important qui va influencer votre taux d’ouverture est l’attente des gens face à vos courriels.

Si les gens associent votre nom avec utile, agréable et de qualité, ils vont ouvrir tous vos courriels sans exception.

Alors voilà, ça fait le tour! Si vous avez des questions, posez-les dans les commentaires, ça va me faire plaisir d’y répondre!

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Inscris-toi maintenant pour avoir accès à tout mon contenu exclusif!

Tu as apprécié cet article?

Supporte ce blogue et aide-moi à en écrire plus en m'offrant un café!

M'OFFRIR UN CAFÉ

Tu veux aller plus loin?



J'offre des cours en ligne pour marketeurs et entrepreneurs!


Voir les formations

SUR LE BLOGUE

PLUS D'ARTICLES