Comment apparaître dans les premiers résultats Google? Les tendances du référencement SEO en 2014.

Comment apparaître dans les premiers résultats Google? Les tendances du référencement SEO en 2014.

Est-ce que le trafic de votre site web est lié à votre chiffre d’affaires?

Si c’est le cas, vous êtes sans doute intéressé, non seulement par de nouvelles façons d’augmenter ce trafic, mais également par des façons de ne pas perdre le trafic que vous avez déjà!

Imaginez les résultats si vous étiez capable de doubler, voir tripler les revenus générés par votre site web! Voici le pouvoir du SEO.

Bonjour mon nom est Olivier Lambert et je suis stratège marketing et spécialiste des médias sociaux. Aujourd’hui on parle de référencement web, c'est-à-dire comment se retrouver au sommet de la liste des résultats de recherche sur Google, Bing, Yahoo, etc.

Mise en contexte : vous venez de payer 10 000 $ pour un beau site neuf. Il y a un beau carrousel d’image, un petit effet parallaxe sympathique trendy, un beau design flat à la iOS 7.0 qui fait frais et fashion. Tout le monde est heureux… Excepté une chose — personne ne vient sur votre site.

C’est là que le référencement web entre en jeux. Vous engagez une firme ou un spécialiste à bon prix pour « faire du SEO » (Search Engine Optimisation). Ça vous coûte la totale, et au final, vous n’avez aucune idée de ce qu’il fait. Cet article est là pour vous aider à comprendre.

Le SEO est un concept assez nébuleux pour bien des gens. On sait bien que c’est important, mais on ne sait pas exactement comment ça marche ou qu’est-ce que c’est réellement (d’un point de vue pratico-pratique).

En plus de tout ça, le SEO a changé du tout au tout au cours des 10 dernières années. Ce qui fonctionnait en 2003 peut vous faire pénaliser, voir bannir de Google maintenant. Il faut donc être prudent lorsque l’on recherche des infos sur le web à propos du référencement. Un article écrit en 2008 peut vous proposer des techniques qui étaient valides à l’époque, mais qui sont maintenant inefficaces. C’est pourquoi ce guide cadre un peu plus large et met en contexte les moteurs de recherche et les différents éléments qui s’y rattachent.

Dans ce guide, vous allez apprendre :

Savoir d’où on vient… Pour connaître où on va!

Pour être capable de comprendre les tendances du SEO, on doit commencer par s’intéresser un peu à son histoire. Il faut comprendre qu’en 2002, tout ce qu’on avait à faire pour arriver en première position pour un mot clef spécifique était de le marquer partout sur sa page. Les gens utilisaient du texte blanc sur un fond blanc pour mettre un maximum de mots clefs et attirer du trafic.

Une autre technique consistait à se construire une toile de rétro liens à l’aide de robots (ce qu’on appelle du link farming). C’était facile, des centaines de milliers de liens vers son site pour à peine 100 $...

Maintenant, si vous utilisez une de ces deux techniques, vous êtes sûr que votre site part aux oubliettes, et expresso!

En 2002, le web c’était le Far West. Le SPAM était partout!

Les gens se faisaient des sites web louches pour vendre des produits tout aussi louches à des prix de fou… Et ça marchait! Imaginez, ils pouvaient attirer plus 100,000 visiteurs par mois et 0.005 % d’entre eux pouvaient acheter leur produit. Si leur produit coûtait 100 $, c’est 50,000 $ en revenus mensuels!

C’est en réponse à la quantité de SPAM que Google lance la mise à jour Panda en 2011, Pingouin en 2012, et cette année, Hummingbird.

Google s’est autoproclamé Shérif du web, vigilante des temps modernes. Il a pris sur ses épaules la colossale tâche de faire le grand ménage et de mettre hors d’état de nuire les sites louches et douteux, pour offrir aux gens que le meilleur qu’Internet a à offrir (c.a.d. des photos de chats Pop-Tarts).

Ces mises à jour visent à lutter contre les gens qui « font du SEO » de façon agressive, aka les black hats. Si vous avez engagé un Black Hat pour faire votre SEO, il se peut bien que votre site web soit rayé de la carte d’ici peu. On doit être méfiant face aux gens qui font de belles promesses, ceux qui prétendent être capables de vous amener sur la première page avec n’importe quel mot clef en quelques semaines. Même s’ils réussissent, c’est probablement en trichant avec Google. Et vous savez ce qui arrive aux gens qui trichent avec Google n’est-ce pas?

Pourquoi le SEO n’est plus vraiment du SEO.

Le but ultime du géant de la recherche est de présenter le meilleur contenu possible pour une requête donnée, ce qui est loin d’être une simple tâche. Comment faire pour évaluer qu’une page est de meilleure qualité qu’une autre?

Google s’est intéressé à la façon dont le contenu de qualité se rependait sur le web. Il faut que le processus ait l’air naturel, sans indication d’une intervention volontaire et artificielle pour rendre le contenu populaire. Est-ce que ça veut dire que pour faire du SEO, on ne doit pas faire de SEO?

Oui et non. Tout dépend de ce qu’on veut dire par SEO. Il faut toujours cibler des mots clefs et essayer d’avoir des rétros-liens sur des sites populaires, mais ça ne suffit plus. Imaginez-vous que pour que Google juge bon de vous présenter aux gens, vous devez écrire ou créer du contenu qui vaut la peine d’être vu.

Pour faire du bon SEO, on doit faire du bon CONTENU. Et c’est exactement là qu’on a vu apparaître le mot « marketing de contenu ».

Qu’est-ce que le marketing de contenu?

En 2009, Brian Halligan, le CEO de Hubspot, a publié un livre intitulé "Inbound Marketing".

Le marketing d’attraction est, en quelques lignes, de créer du contenu de très haute qualité qui se fait bien référencer dans les moteurs de recherche. Puisque le contenu est excellent, les gens vont naturellement en parler sur leur blogue et les médias sociaux, augmentant ainsi sa crédibilité sur Google, qui va ensuite le montrer à plus de gens, qui vont ensuite le partager, et ainsi de suite.

Le SEO, dans cette optique, est donc une optimisation du processus naturel de la diffusion du contenu sur le web. Mais comment optimiser ce processus?

In page SEO et off page SEO

Google se sert de deux grandes catégories d’indicateurs pour juger votre site web. Il va, dans un premier temps, s’intéresser directement à votre site web et sa structure (in page SEO), et dans un deuxième temps, s’intéresser aux autres sites web avec lesquels votre site web est en relation (off page SEO).

Voici une liste d’indicateurs :

Off page SEO

In page SEO

Avoir un beau site web original et facile à naviguer aide à faire en sorte qu’il soit partagé sur les réseaux sociaux. De plus, les gens restent plus longtemps sur ce genre de site et, bien que ce ne soit pas certain, plusieurs pensent que les statistiques telles que le taux de rebond aient une incidence sur le SEO. Si vous avez un taux de rebond élevé, j’ai détaillé comment j’ai pu réduire mon taux de rebond de 70% ici.

C’est également important de savoir que même si vous optimisez votre site web, ça prend environ 4 à 6 mois avant de voir des résultats concrets. Alors armez-vous de patience!

À quoi s’attendre de Google en 2014? (Hummingbird)

Le géant de Silicon Valley vient à peine de publier une mise à jour majeure de sa structure affectant, selon une source officielle, 90% des résultats de recherche!

Avec cette mise à jour, le moteur de recherche veut se rendre un peu plus humain. L’objectif derrière Hummingbird est d’être capable de reconnaître les verbes et les adjectifs pour contextualiser la requête de la même façon qu’un humain le ferait.

Donc, si vous êtes sur votre mobile à Montréal et que vous demandez à Google « Où manger de la bonne pizza? », Google peut prendre votre position et comprendre qu’« où » veut dire « endroit », « manger » veut dire « restaurant » et « bonne » veut dire qu’on veut qu’il nous montre uniquement les résultats ayant reçu de bonnes critiques par des sites comme Trip Advisor, Yelp ou Google Place.

On n’est pas encore rendu là, mais l’équipe de Google travaille très fort pour y arriver. Comprendre où Google veut se rendre nous permet de se préparer à l’avance et d’être prêt lorsque le moment viendra!

Autre sujet chaud : Google+, le réseau social de Google, le Facebook pour geeks. Le géant de silicone nous force la main à adopter son réseau social et vous pouvez être assuré de voir des résultats spectaculaires pour ceux qui le font. Je couvrirai en détail ce sujet dans les prochaines semaines.

Si vous avez aimé ce billet, partagez-le avec un ami a qui l’information pourrait être utile, ne soyez-pas égoïstes :) !

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Inscris-toi maintenant pour avoir accès à tous mon contenu exclusif!

J'aimerais bien collaborer avec toi!



Ton entreprise stagne et tu as besoin d'un avis externe? Tu as un projet qui te tiens à cœur et tu ne sais plus où donner de la tête?

Depuis 2010, j'aide des entreprises de toutes tailles à augmenter leurs profitabilités.


Voir mes services

SUR LE BLOGUE

PLUS D'ARTICLES